François Vaux

software developer boardgames lover

Créer et gérer un groupe local

26 juin 2013

Il y a quelques mois, sous l'impulsion d'Erwann, je lançais MarseilleJS, un regroupement d'utilisateurs de JavaScript ou de personnes intéressées par son univers et son écosystème.

Je participe aussi à pastis.rb pratiquement depuis son lancement il y a un peu plus d'un an, et on y regroupe aujourd'hui aisément une vingtaine de participants dont un gros noyau dur régulier.

Même si je ne participe pas activement à l'organisation de ce dernier, ça m'a donné un bon aperçu de la marche à suivre et des difficultés rencontrées

MarseilleJS en est à ce jour à son deuxième meetup, avec pour chaque coup une dizaine de personnes présentes, pas forcément les mêmes d'ailleurs.

Lancer un rassemblement n'est pas toujours chose facile, et je vais vous expliquer ici comment je m'y suis pris.

Vérifier le milieu local

Avant toute chose, il faut s'assurer qu'on ne va pas faire doublon avec un autre rassemblement, ce qui est purement inutile car ça fragmente la communauté.

Vérifiez via Google, Twitter, Facebook et Google+, et s'il y a déjà une communauté sur le sujet qui vous intéresse, rejoignez là et investissez vous dedans.

La plupart du temps votre participation et votre implication seront plus que bienvenues. Vous pouvez alors arrêter votre lecture ici.

Si rien ne ressort, c'est soit qu'il n'y a rien soit que la communauté n'est pas visible, vous pouvez alors vous lancer et si jamais vous découvrez par la suite qu'elle existe, fusionnez les deux.

Dans mon cas, c'était assez simple car le milieu des développeurs Marseillais n'est pas très étendu, et les deux principales institutions en place étaient le MarsJUG et pastis.rb

Définir un objectif et une identité

La première étape est de choisir le thème de votre rassemblement et d'en définir clairement les objectifs.

Dans mon cas, je souhaitais regrouper les développeurs et acteurs autour de JavaScript à Marseille et ses alentours autour de discussions et de présentations.

Même si vous êtes sur un créneau très spécifique, n'hésitez pas à montrer votre ouverture aux autres groupes locaux. Ceux-ci regroupent potentiellement des gens intéressés par votre sujet.

Une fois les grandes lignes jetées, créez vous un logo.

Qu'importe si vous n'avez aucun talent de designer, ça sera rapidement un repère sur les moyens de communication et sur le site.

Si vous connaissez un designer, demandez-lui s'il peut vous aider.

De mon côté je n'en avais pas sous la main mais mes super talents m'ont permis de pondre quelque chose de pas trop moche et d'assez distinctif :

Logo MarseilleJS

Choisissez bien vos couleurs, de préférence en accord avec la techno et le lieu (jaune pour JavaScript et le bleu de l'OM pour Marseille dans mon cas).

Créer une page de référence

Une fois que vous avez défini vos objectifs et votre identité, construisez un site pour avoir un lien de référence accessible facilement et surtout mémorisable.

Ne vous cassez pas la tête, sortez le bon vieil éditeur et codez du HTML en dur. Ajoutez un brin de CSS pour avoir une jolie police et du texte lisible (pensez à principalement à la largeur de page et à l'interligne).

Le but n'est pas d'avoir une œuvre d'art, mais quelque chose de suffisamment plaisant à l'œil pour que les gens le lisent.

Pour publier le site, vous pouvez utiliser les GitHub Pages, ou un simple hébergement mutualisé. Si vous avez les moyens, achetez un nom de domaine.

Vous pouvez aussi utiliser un service clé-en-main, type Wordpress ou Tumblr.

Activer les moyens de communication

Vous avez déjà passé quelques heures à créer votre matériel, il est temps de passer à la communication !

Créez un compte Twitter dédié à votre regroupement (la plupart des développeurs potentiellement intéressés y sont présents) et une liste de diffusion (Google Groups ou Librelist).

Si vous êtes présent sur IRC, créez un canal ou indiquez-en un dont la thématique se rapproche. Dans mon cas je redirige vers celui de #francejs qui a déjà un bon nombre de membres et dont la thématique colle parfaitement. Ça évite aussi de fragmenter les groupes.

Annoncez la création de votre groupe sur les différents supports (site, Twitter, liste de diffusion), et relayez-la à l'aide de vos propres outils de communication (votre compte personnel sur les réseaux sociaux, le bouche à oreille, …).

Première rencontre

Une fois que le mouvement prend, ne tardez pas à annoncer une première rencontre. Ça peut même être votre première annonce.

Ne tardez pas entre le moment de cette annonce et la date de premier rendez-vous. J'ai fait cette erreur et beaucoup de gens avaient du coup tout simplement oublié).

Pour fixer une date, vous pouvez utiliser Doodle, qui reste à mon sens l'outil de prédilection. Proposez 2 ou 3 dates, en fin de journée (après le boulot).

N'oubliez pas que Twitter est un outil ou l'information se retrouve vite noyée dans la masse, essayez donc d'engranger autant de retweets que possible, et privilégiez la liste de diffusion pour ces annonces, le mail reste l'outil le plus sûr.

La première rencontre peut se faire dans un lieu neutre (un bar par exemple). C'est l'occasion de rencontrer les personnes, de discuter avec elles de leurs motivations et de leurs attentes.

Vous pouvez aussi directement proposer des présentations ou des ateliers, mais pour ça il vous faut un lieu plus adéquat (cf. section suivante).

Gardez bien soigneusement les noms et moyens de contact des participants, s'ils ont eu le courage de venir à la première édition, ils formeront certainement le noyau dur du groupe par la suite.

Profitez-en surtout pour boire quelques bières1 ?.

Rencontres suivantes

Lorsque la première rencontre se termine, faites un petit bilan et partagez le sur vos supports de communication. Cela donne vie à votre groupe.

N'attendez pas pour organiser votre deuxième rencontre, mais cette fois-ci prévoyez des présentations. Pour ça il vous faut un lieu plus pratique qu'un bar.

C'est LA grosse difficulté dans l'organisation d'un meetup, et quelques pistes sont bonnes à explorer :

Si vous avez résolu ce problème, tout devrait bien se passer.

Dans le cas où vous souhaitez proposer des présentations, demandez aux participants s'ils sont prêts à en donner, et n'hésitez pas à montrer l'exemple vous-même !

La suite

Je complèterai probablement cet article au fur et à mesure de l'évolution de MarseilleJS. Le groupe est encore jeune et je suppose que je rencontrerai bien d'autres difficultés

Si vous êtes aussi embarqué dans cette aventure et que vous avez des commentaires, n'hésitez pas à m'en faire part via mon twitter ou [par email](mailto:madx at yapok org).

Notes

  1. L'abus d'alcool est bien évidement mauvais pour la santé